(CA / Italo disco)
Bernardino Femminielli
Une sucrerie pour public averti
Bernardino Femminielli, c’est la croisée des chemins entre Georgio Moroder et Serge Gainsbourg. Une voix susurrée, des paroles volontairement sexuelles sur un son délicieusement italo-disco. Quand il ne joue pas avec Dirty Beaches, Bernardo Femminielli sort des disques : « Plaisirs Américains » est le dernier manifeste de l’artiste. À trouver dans tous les bons strip club.