(AUS / Synthpop habitée)
Alex Cameron
Synthpop cabossée pour happy ending réussi
Le parcours d’Alex Cameron a tout d’un sentier cabossé : il aurait pu finir sa courte carrière à la Nick Drake, c’est à dire au panthéon des artistes maudits. Cependant, après un groupe passé à travers et des disques restés sous silence, l’Australien arrive à ses fins via des concerts remarqués et des rencontres importantes. Heureusement, car sa synthpop a tout d’une grande, pour paraphraser cette publicité des années 90.